Le blog, définition, caractéristiques, mode de fonctionnement

14 décembre 2008

Un mode de fonctionnement simple pour l’utilisateur mais utilisant beaucoup de ressources web.

Comme évoqué dans le dossier papier, l'ordre antéchronologique des articles est une caractéristique principale du blog, j'ai donc choisi de la garder. Merci de commencer la lecture de ce dossier par le dernier article !


La popularité du blog tient surtout à sa rapidité et à sa facilité de mise en œuvre.

Pour commencer à créer son blog il faut choisir une plateforme, c'est-à-dire un site web spécialisé qui fournit tout le cadre de création du blog (interface personnelle pour alimenter son blog, c'est-à-dire endroit ou l’on écrit ses articles, importe ses photographies… mais aussi l’interface publique, soit l’apparence du blog visible par tous).

Il existe plusieurs plateforme de blog célèbre : www.blogger.com, www.over-blog.com, www.canalblog.com... (merci de vous reporter à l’annexe 4)

Le choix de l’interface est propre à chaque utilisateur, il l’a choisira en fonction de critère bien précis : payante ou gratuite, fonctionnalités, apparence/design…  

Toutefois l’affect peut aussi entrer en compte dans le choix d’une plateforme de blog, en effet certains blogueurs débutants préféreront peut être adopté la plateforme d’un blog qui lisent souvent et avec laquelle ils sont déjà familier.

Ceci est particulièrement vrai pour le public adolescent, ou le « skyblog » est presqu’un phénomène à lui seul.

 

Une fois la plateforme du blog choisit, il faudra se familiariser avec les différentes rubriques qui composent un blog et que nous avons évoquées au début de ce dossier : catégories, archives, liens, commentaires. Si certaines de ces catégories se mettent en place seule (les archives par exemples), d’autre demandent une manipulation de la part du blogueurs (par exemple les liens).

 

Prenons toutefois le temps de nous pencher sur l’utilité de ces rubriques :

 

Les catégories permettent un tri des articles en fonction des thèmes récurents du blog. Ainsi un lecteur intéressé par un sujet pourra voir les autres articles qui y sont consacrés très facilement. Elles peuvent aussi permettre un tri d’articles par auteur si le blog est écrit à plusieurs mains.

 

Les archives sont toutes les autres méthodes de classer les billets les plus anciens. Les archives les plus répandues sont les archives classées par mois de parution des billets.

 

Les liens se trouvent souvent à un endroit bien déterminé du blog (en haut à droite par exemple) et permettent aux lecteurs du blog de se rendre sur d’autres blogs que vous leur conseillé. Il se peut aussi que certains liens qui ne concernent qu’un article se trouvent dans l’article lui-même.

 

Les commentaires enfin ne demandent que peu de manipulation sauf si le lecteur choisit de les valider avant leur parution.

 

Maintenant que le blog est fait, il faut lui permettre d’être populaire.


De part sa structure même, le blog est naturellement bien référencé par les moteurs de recherche. En effet il contient beaucoup de textes et peu d’image ce qui lui permet d’être bien traité par les algorithme des moteurs de recherche.

 

Toutefois, si le blogueur souhaite augmenté encore plus sa popularité et se détacher des blogs « concurrents », il existe plusieurs méthodes.

 

Avant tout celui-ci doit associer son blog à des « flux », qui peuvent être des flux RSS 1.0, RSS 2.0 et Atom.

Les flux sont des transmissions d’informations du blog vers un site adapté et qui permettent aux lecteurs de ne voir que les nouveautés du blog depuis ce site adapté (type Netvibes (merci de vous reporter à l’annexe 5)) sans se rendre sur le blog.

Ainsi un lecteur de plusieurs blogs peut voir toutes les mises à jour depuis un seul site Internet.

Pour le blogueurs, proposer la mise en place de flux d’informations lui permet d’être lus plus régulièrement, plus systématiquement.

S’abonner à un flux (RSS ou Atom) est assez simple, il suffit d’entrer les coordonnées du blog voulu dans son agrégateur, c'est-à-dire la page ou l’on pourra lire les informations provenant des différents blogs et les mises à jour se feront automatiquement.

 

Autre moyen d’augmenter la popularité de son blog : être actif dans la « blogosphère », visiter des blogs intéressants ou en lien avec le sujet abordé, commenter les articles en laissant l’adresse de son blog ou d’un article traitant du sujet. Les lecteurs à la recherche d’informations précises passeront ainsi naturellement de blogs en blogs.

Une variante à cette méthode est de mettre l’adresse de son blog dans sa signature électronique. Attention toutefois à ce que cette publicité ne soit pas mal perçue en fonction de la nature du courrier électronique envoyé.

Vérifier si tous ces moyens sont adaptés est assez simple puisque aujourd’hui la plupart des plateformes de blog fournissent des outils statistiques assez développés permettant de contrôler le nombre de visite par jour/semaine/mois/année, mais aussi de savoir d’où viennent les visiteurs, quelles pages sont les plus consultées… Pour aller plus loin Google propose avec Google Stats un logiciel de statistiques gratuit très complet et s’adaptant aux blogs.

Mais pourquoi vouloir être lu par le plus grand nombre ? Car bloguer peut rapporter de l’argent. En effet de plus en plus d’annonceurs propose aux blogueurs les plus lus d’ajouter une bannière publicitaire sur leur blog (merci de vous reporter à l’annexe 6), une rémunération est ensuite donnée en fonction du nombre de visites, de commentaires, de clics sur la bannière… Aux Etats-Unis surtout, des personnes peuvent vivre de leur blog et des entreprises entières se créent autour de blogs aux contenus utiles et mis à jour très régulièrement (information, automobile, bons plans…). Outre les avantages pécuniers les annonceurs peuvent aussi faire des « relations presses » avec les blogueurs, leur proposant leur produit dernier cri en échange d’un article, ou une invitation à des événements commerciaux au même titre que les journalistes. L’augmentation de recherches d’informations informelles sur des produits de grande consommation ou des produits technologiques incitent les annonceurs à se soucier de leurs images dans la « blogosphère ».

 

Du côté des lecteurs de blogs, des outils existent aussi, et notamment des annuaires pour permettre aux lecteurs cherchant des informations sur un sujet précis de les trouver facilement et ceux parmi les blogs du monde entier. Le plus connu et le plus abouti d’entre eux s’appelle Technorati et est un logiciel libre c'est-à-dire entièrement gratuit. (merci de vous reporter à l’annexe 7).

Posté par Ingrid_M à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Des publiques et des utilisations spécifiques,

Des publiques et des utilisations spécifiques : 


Il est très difficile de dresser un profil type des blogueurs, la collecte d’informations fiables et complètes étant particulièrement complexe. De plus, la progression de la fréquentation d’un outil aussi récent est très rapide, rendent les études réalisées très vite obsolètes.

Du côté européen, un autre obstacle se dresse à nous : le « blogging » étant un phénomène qui a commencé aux USA, les principales études qui se sont intéressées à celui-ci n’étudie que la population américaines, avec ses propres spécificités.

 

Une étude a pourtant fait grand bruit en 2003 puisqu’elle avait pour ambition de donner une vision générale du profil des utilisateurs de blogs à travers deux caractéristiques, leur age et leur sexe :

 

Profil des blogueurs en terme d’age. (Etude 2004 par Perseus)

 

                                                     
 

Tranche d’âge

 
 

Nombre de blogs créés

 
 

%

 
 

10/12

 
 

55 500

 
 

1.3%

 
 

13/19

 
 

2 120 000

 
 

51.5%

 
 

20/29

 
 

1 630 000

 
 

39.6%

 
 

30/39

 
 

241 000

 
 

5.8%

 
 

40/49

 
 

41 700

 
 

1.0%

 
 

50/59

 
 

18 500

 
 

0.4%

 
 

60/69

 
 

13 900

 
 

0.3%

 
 

Total

 
 

4 120 000

 
 

100.0%

 


Comme nous pouvons le voir, cette étude met en évidence que les blogueurs de moins de 30 ans sont très majoritaires puisqu’ils représentent 92,4% de la totalité des utilisateurs de l’outil. Cette étude à sans doute accentuer l’idée que le blog était avant tout un phénomène de mode chez les adolescents et les jeunes adultes.

En terme de sexe, l’étude révélait aussi que les blogueurs étaient des femmes à 56% et donc des hommes à 44%.

Elle ajoutait enfin qu’en 2004, 4,12 millions de blogs avaient été créés.

Cette étude bien qu’étant une des seules dans son genre est à relativiser puisque différents organismes privés (tel des plateformes de blog) ont fait des études à titre individuel qui donnaient des résultats très disparates en fonction de leur population ou de leur orientation (majorité d’hommes, d’actifs, d’adultes…)

 

Sans donner de résultats quantitatifs puisque ceux-ci ne sont pas fiables, segmentons les utilisateurs de blogs en trois catégories : les adolescents, les passionnés, et les professionnels.

 

adolescents_blogLes adolescents représentent en effet une part non négligeable des créateurs de blogs. En France, très présents sur la plateforme « Skyblog » créée par la radio pour adolescents Skyrock, (merci de vous reporter à l’annexe 1), ils voient le blog comme un « journal intime » ouvert a leurs amis, permettant ainsi d’affirmer leur personnalité, leur appartenance mais aussi de partager leur goûts au travers de documents multimédia (extraits de musique, de

film…). Les commentaires (notamment sur leurs photographies personnelles) et la liste de « blog amis » jouent un grand rôle social dans ce processus.

 

passionn__blogLes passionnés ensuite, ont souvent pris le blog comme une opportunité de faire découvrir un aspect important de leur vie à d’autres mais surtout comme un moyen de s’améliorer : en s’imposant d’écrire régulièrement sur un thème où ils sont experts, les bloggueurs passionnés doivent s’informer, argumenter, réfléchir, prendre du recul sur ce qu’ils disent. Ils peuvent parfois même être contredis par d’autres experts au travers des commentaires. En quelques mots le blog les oblige à être meilleur, mais leur apporte aussi beaucoup, notamment par la rencontre d’autres blogueurs passionnés comme eux, et qu’ils n’auraient sans doute pas rencontré sans cette interface virtuelle.

 

professionnel_blogLes professionnels enfin : on peut distinguer deux blogs de « professionnels » :

  • Les blogs écrit à      titre personnel par des professionnels, souvent en relation avec une      clientèle internationale.

Ces chefs d’entreprise se servant de leur notoriété et du blog pour créer un lien plus « authentique » avec leurs clients. La figure de proue française de ce mouvement est sans aucun doute Michel Edouard Leclerc avec son blog « De quoi je me M.E.L ». (merci de vous reporter à l’ annexe 2) Souvent interrogé à propos de celui-ci, Michel Edouard Leclerc explique les principaux intérêts de ce mode de communication informelle. Même si celui-ci confesse avoir toujours pris le temps d’écrire (initialement au format papier), le blog lui permet d’avoir une interactivité avec ses clients, clients potentiels ou « opposants », de parler de ces idées de concepts, du marché, du ressentis des consommateurs... Et ceux en y passant à peine 45 minute par jour. Une démarche totalement en phase avec la communication cette fois plus formelle de l’enseigne E.Leclerc et dont le dirigeant est sans doute initiateur.

 

Le deuxième type de blog professionnel est le blog « Interne », c'est-à-dire le blog comme outils de travail pour l’ensemble ou une partie des collaborateurs d’une entreprise.

Des blogs de ce type peuvent créés pour différents usages :

Le premier usage sera le blog utilisé pour la mise en place d’un nouveau projet : celui-ci permet d’archiver tous les documents concernant le projet en question (comptes rendus de réunions, documents de références, initiative des collaborateurs…) mais aussi de rendre tous les collaborateurs actifs. En effet ceci ayant toutes les informations à portée peuvent se tenir informer des avancés du projet puis à leur tour enrichir cette « base de données ».

Le deuxième usage sera un blog de veille, composés de liens menant vers des articles web traitant du sujet voulu. Le blog de veille peut une fois de plus être mis à la disposition d’un nombre variable de personnes.

Le dernier usage enfin rejoint le blog de passionnés, puisqu’il peut permettre à certains professionels, notamment les graphistes de se créer un portfolio en ligne et ainsi se faire connaître du plus grand nombre. Le blog peut donc servir à se constituer un réseau professionnel. (merci de vous reporter à l’annexe 3)

Ces différents usages professionnels du blog peuvent de manière évidente s’adapter aux métiers liés à la relation client. 

Posté par Ingrid_M à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le blog, qu'est ce que c'est ?

image_article_1blogLe blog étant un outil autant qu’un phénomène, il peut être identifié grâce à une multitude de définitions très différentes.

Attachons nous toutefois à donner une définition reprenant les basiques de cet aspect non négligeable d’Internet.

 

« Blog » est un mot valise provenant des termes anglo-saxons « web » et « log », web signifiant «world wide web » c'est-à-dire « toile d’araignée mondiale » en français et log étant un équivalent de « journal de bord » en anglais.

Littéralement, un blog est donc un « carnet de bord web »

 

Le blog est un outil de publication permettant de mettre en ligne du texte, des images et des vidéos, aussi facilement qu’avec un logiciel de traitement de texte.

 

C’est par cet aspect que les blogs font parti de la famille des CMS (outil de gestion de contenu sur Internet). Leur facilité d’utilisation obtenue grâce à une standardisation du contenu les différenciant des autres outils de CMS.

 

Le blog étant avant tout un format de publication, la forme que prend celui-ci est très importante dans sa définition, puisqu’elle lui est propre et s’applique à une très grande partie des blogs créés.

 

Quatre caractéristiques majeures :

  • Un blog est composé      d’articles (nommés aussi « billets », « notes » ou      « posts ») datés et apparaissant dans un ordre      anté-chronologique.
  • Les archives d’un      blog sont toujours accessibles via un calendrier ou des catégories      thématiques, généralement situés dans une colonne à droite de l’écran.
  • La plus part du      temps, les articles peuvent être commentés, de façon anonymes ou non.
  • De nombreux liens      enrichissent les blogs et c’est un de ses principaux intérêts. Que ce soit      des liens vers d’autres blogs présents en page d’accueil, des liens      « hypertextes » menant vers des articles traitant du même sujet      ou des liens donnant à chaque article une adresse internet propre, le blog      est ouvert sur le reste d’Internet.

 

Si le phénomène « blog » est international, il n’en est pas de même pour la typologie qui l’accompagne.

En 2006, Le Petit Robert et Le Petit Larousse faisait entré le mot « BLOG » dans leurs ouvrages de référence, argumentant ce choix par le fait de pouvoir ainsi distinguer « un blog » du verbe « je blogue ».
Une forme française orthographiée « BLOGUE » est toutefois soutenue par l’Office Québécois de la Langue Française et commence à être largement utilisée, cette orthographe permettant d’éviter la confusion entre « le blogue » et tous les dérivatifs français du blog obtenus depuis les mots anglais.
La commission générale de terminologie et de néologie française enfin, a choisi le mot bloc notes. Ce choix par une telle institution induit une obligation d’emploi par les administrations et services de l’Etat. Si le choix de ce mot est sémantiquement très exact, il entre toutefois en conflit avec les mot « Notepad » et « Notebook » déjà utilisés en informatique.

De plus, ce choix n’autorise pas les dérivés évidents qui se sont très vite formés à partir du mot « blog », formant ainsi un vocabulaire intuitif rattaché au phénomène.

Par exemple : blogage, blogable, bloguitude, blogiciel, photoblog…

 

Par soucis de praticité, j’ai choisi d’utiliser le terme le plus courant dans ce dossier « blog ».

Posté par Ingrid_M à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,